Existe-t-il des cimetières écologiques en France ?

Les cimetières écologiques permettent de renouer avec la nature même dans la mort. C’est un concept très prisé en Angleterre et aux États-Unis. Existe-t-il des cimetières écologiques en France ? Nous allons le voir ensemble tout au long de cet article.

Qu’est-ce qu’un cimetière écologique ?

Un cimetière écologique est un espace naturel dédié au repos des défunts. C’est un lieu qui permet aux adhérents de la protection de l’environnement de rester verts même à leur mort. C’est un concept en passe d’envahir la France qui a été importée des pays anglo-saxons notamment l’Angleterre. Par ailleurs, ce pays compte aujourd’hui près de 300 cimetières écologiques.

Ce sont de grandes prairies vertes où l’on ne trouve aucune stèle (une plaque en bois, en terre ou en granit sur lequel on retrouve les informations du défunt) et aucune tombe comme on a l’habitude de voir dans les cimetières classiques. Le corps est déposé dans un petit caveau à même le sol dans un cercueil écologique en carton ou en osier. Seule la présence de fleurs naturelles indique la présence de sépulture.

Tout est construit à la main dans un cimetière écologique. En effet, il n’y a pas à se servir de foreuse et d’appareils gourmands en énergie pour établir cet espace naturel. Le but est de réduire au maximum les pollutions et l’utilisation de ressources qui nuit à l’environnement. Par ailleurs, la pratique de la thanatopraxie est interdite sur les corps à inhumer dans ce type de cimetière.

France : Où trouver des cimetières écologiques

Pour répondre à la question posée initialement sur l’existence de cimetières écologique en France, on peut répondre par l’affirmatif. Effectivement, la commune de Niort possède depuis 2014 son cimetière vert. C’est une fierté pour les Niortais de proposer cette alternative très demandée aux abords de la commune.

Un cimetière écologique sera bientôt établi à Paris. En effet, des discussions sont actuellement en cours pour que la capitale française puisse disposer d’une concession qui respecte la nature et l’environnement. Il s’agira d’un espace champêtre régi par une charte visant à respecter la raison d’être de ce cimetière vert.

Le moins que l’on puisse dire c’est que d’autres communes et villes en France sont séduites par cette initiative. On estime alors que d’ici la fin de l’année qui vient, il en existera plus d’une trentaine en France. Cela reste un chiffre estimatif quand on sait que toutes les démarches sont pour le moment en cours de discussion.

Les avantages

Un cimetière écologique offre plusieurs avantages. Le principal avantage de ce concept est une réduction massive de l’empreinte écologique de l’être humain. En effet, notre présence sur la planète a occasionné de nombreuses destructions de l’environnement. C’est pourquoi cette idée d’une concession verte nous permet de limiter les dégâts.

Ces cimetières écologiques permettent d’économiser de précieuses ressources. En effet, la construction de cimetières classiques reste un procédé gourmand en matière d’énergie. Sans parler des ressources minérales utilisées pour la construction de pierre tombale et de caveaux en béton.

L’établissement de cimetières écologiques est économique pour ceux qui veulent y acquérir une concession. La raison est qu’ils n’ont plus besoin de dépenser beaucoup de budget dans l’aménagement d’une sépulture conçu avec des matériaux coûteux. D’ailleurs, ils pourront également faire des économies sur les accessoires funéraires qui ne seront plus onéreux.

Conclusion

Pour conclure, on peut dire que Oui, il existe des cimetières écologiques en France. Pour être plus précis, il en existe qu’un seul pour le moment et il est situé dans la commune de Niort. Cependant de grandes villes comme Paris ouvriront bientôt les portes de leurs cimetières verts en France.

Par ailleurs, c’est un concept qui prendra de l’ampleur chaque année. La raison est que les êtres humains sont de plus en plus conscients de l’enjeu environnemental actuel. On estime alors que les cimetières écologiques seront nombreux en France d’ici quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *